L’INDUSTRIE DU NUCLÉAIRE

Pour faire face à ses besoins croissants en électricité, la France a fait le choix, il y a plus de quarante ans, de miser sur une nouvelle forme d’énergie: le nucléaire.  D’ailleurs, la France manquait de ressources naturelles telles que le pétrole et le charbon, alors le choix n’était pas difficile. Selon un slogan des années soixante-dix “En France on n’a pas de pétrole, mais on a des idées”!

Dix-neuf centrales nucléaires sont aujourd’hui implantées sur le territoire.  Elles produisent plus de 80% de l’électricité.  Mais elles produisent également des déchets radioactifs.  Une grande partie des déchets (85%) sont conditionnés, puis stockés définitivement sur des sites exploités par l’Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs.  Les 15% restants, les plus nocifs (leur radioactivité durera plusieurs milliers, voire centaines de milleirs d’années), sont pour le moment entreposés dans des installations de surface.  Celles-ci peuvent .  Celles-ci peuvent accueillir ces déchets pendant plusieurs dizaines d’années ces déchets pendant plusieurs dizaines d’années, mais elles ne sont pas conçues pour un stockage définitif.  En 1991, devant la difficulté à convaincre les populations d’accepter le stockage des déchets radioacifs et la très forte mobilisation des associations militant contre le nucléaire, le gouvernement a adopté une loi qui donnait 15 ans aux scientifiques pour réfléchir à une solution.  Trois axes de recherches ont été privilégiés: l’entreposage en surface, la transmutation ou le stockage en couche géologique profonde.  En 2006 le gouvernement et le Parlement devront prendre une orientation et décider du sort des déchets accumulés depuis quelques décennies, mais aussi de ceux qui seront produits à l’avenir.  Pour la première fois, une grande consultation, le débat national pour la gestion des déchets radioactifs, invite les populations à venir s’informer et donner leur avis.  Le compte rendu final sera remis au gouvernement en 2006.

Voici les réponses – quelles sont les questions?

  1. Il y a plus de 40 ans. Quand la France a-t-elle commencé à compter sur l’énergie nucléaire?
  2. Parce qu’elle manquait de ressources naturelles. Pourquoi a-t-elle pris une telle décision?
  3. 19. Combien de centrales nucléaires y a-t-il aujourd’hui en France?
  4. 80%. Quel est leur taux de production d’électricité?
  5. Elles produisent des déchets radioactifs. Les centrales nucléaires présentent-elles des inconvénients?
  6. 15%. Quel est le pourcentage des déchets radioactifs les plus nocifs?
  7. Dans des installations de surface. Où sont-ils entreposés?
  8. En 1991. Quand la loi sur la gestion des déchets radioactifs a-t-elle été adoptée par le gouvernement?
  9. Le gouvernement devra prendre une orientation. Que devra-t-il faire dans l’avenir à ce propos?
  10. En 2006. Quand la population française connaîtra-t-elle le compte rendu final après la consultation publique sur la gestion des déchets radioactifs?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :