QUE FAIRE POUR LUTTER CONTRE LE SURPOIDS ET L’OBÉSITÉ?

L’obésité est devenue un sujet de santé important car le nombre de personnes en santé a augmenté dangereusement ces dernières années.

Alors, que faire pour lutter contre le surpoids et l’obésité? Donnez des conseils. Utilisez la rubrique « Laisser un commentaire« .

6 Réponses

  1. Le surpoid et lóbesité sont aujourd´hui trés importantes dans la societé et peuvent provoquer des differents maladies qui malheureseument denienent chroniques
    Cependant , nous pouvons lutter avec differents strategies Les plus importantes sont :
    Au debût : une bonne alimentation saine et équilibré, comme par example nôtre diéte méditerranéen
    En sehotmail.comond lieu: c´est trés importante manger en famille. Sans radio, sans TV. Seulement pour le plaisir d´être autour de la table avec la famille et partager le repas et la conversation
    En troisiéme lieu: nous ne devons pas oublier l´importance de l´exercics pour mantenir le poid correct et au même temps l´activité musculer, cardio-vasculair, respiratoire et désprit .

  2. Mais aujourd’hui pas tout le monde a le temps d’aller au gym et faire de l’exercice: les horaires de travail, les enfants, le mode de vie urbain… nous l’empêchent. Fau-il donc changer notre style de vie d’une société développée? Est-ce nécessaire?

  3. loli
    c’est vrai qu’aujourd’hui tout le monde n’a pas du temps pour aller au gym, mais il y a autre façon de faire un peu exercice, on peu aller tout les jours a achète le pain où faire les achats en deux fois.
    Et quand même manger un peu moins et sourtout des salades.

  4. Ici, quelques conseils pour éviter ce grave problème d´actualité:
    1. Il faut manger moins de chocolats, bonbons et de graisse saturée et les remplacer par d´autres aliments comme une pièce de fruit.
    2. Il doit faire de l´exercise , par example, aller au gym avec une groupe d´amis, c´est une bonne idée et l´exercise se passera plus amusant!!!! avec cela tu t´obliges d´y aller. Deux jours par semaine sera suffisant!!!
    3. Manger de la cuisine méditerranéene, la meilleur solution pour avoir une régime très equilibrée, qui nous fournos ce que nôtre organisme demande.
    4. Innover: acheter les nouveaux produits de soja, une manière génial pour donner de calcium aux os.
    5. Cuisiner les légumes verts d´une fançon original pour que les enfants en mangent plus et mieux.
    6. Les horaires pour se mettre à la table doivent être respectés.
    7. Faire cinq repas par jour.

    Bisous et bon week-end.
    Verónica Monreal.

  5. JE CROIS QUE CHAQUE FOIS, NOUS COMPRENONS MEILLEUR LE PROBLÈME DE LA SANTÉ ET LE REPAS, ET IL Y A BEAUCOUP DES PERSONNES QUE PENSENT QUE LA BONNE ALIMENTATION EST UN NOUVEAU STYLE DE VIE. L´ALIMENTATION SAINE AUSSI EST À LA MODE.

  6. 18-25 ans, l’âge où l’on mange le moins équilibré
    Par figaro icon Pauline Fréour – le 25/11/2011
    Seulement 16% de cette tranche d’âge respecte les recommandations nutritionnelles des autorités sanitaires. Un effet d’âge et de génération, selon les experts.

    Les jeunes ne sont guère adeptes des fruits, légumes et autres produits alimentaires dont les bienfaits sont vantés par le Programme national nutrition santé (PNNS), révèlent les derniers résultats de l’étude NutriNet-Santé. Selon cette étude lancée en mai 2009 auprès de 150.000 volontaires, les 18-25 ans sont 16% à suivre les recommandations nutritionnelles nationales -comme «au moins 5 fruits et légumes par jour» ou «3 produits laitiers par jour- contre 52% des plus de 65 ans. «C’est inquiétant», estime Serge Hercberg (Inserm) qui coordonne l’étude NutriNet et préside le PNNS.

    «Ces résultats ne sont pas très surprenants, estime pour sa part Florence Rossi, diététicienne à l’Assistance publique de Marseille et ex-présidente de l’Association française des diététiciens et nutritionnistes. A 18-25 ans, on prend son envol du nid familial, on se débrouille souvent de petits moyens financiers, et la priorité n’est pas à l’équilibre alimentaire. On mange avant tout pour se faire plaisir et pour partager de bons moments avec ses amis».

    Toutefois, met-elle en garde, «même si c’est un âge où les pathologies liées à l’alimentation ne sont pas encore apparues, il ne faudrait pas croire que les jeunes n’ont pas intérêt à bien se nourrir. C’est en effet une période où l’on continue de se construire et où l’on prépare les années à venir». L’apport en calcium, par exemple, est très important pour les jeunes filles en prévention de l’ostéoporose.

    Florence Rossi estime qu’on pourrait aider les jeunes à mieux se nourrir en améliorant l’information à leur disposition. «Peu d’entre eux savent qu’il est possible de bien manger à petits prix, en achetant par exemple des conserves, des surgelés ou des fruits de saison».

    Selon elle, l’impact des enseignements du PNNS devrait se faire sentir d’ici quelques années avec l’arrivée à l’âge adulte de la génération actuelle d’écoliers et de collégiens, qui ont reçu des initiations à la nutrition à l’école. «Quand on prend de bonnes habitudes jeunes, en général, on les garde».
    http://sante.lefigaro.fr/actualite/2011/11/25/16135-18-25-ans-lage-lon-mange-moins-equilibre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :