DES PARENTS DIFFÉRENTS

CLIQUEZ ICI

TRANSCRIPTION

Ophélie Thiebault

Huit !

Voix off

Ce petit garçon a deux mamans, Émilie et Ophélie. Et, à deux ans, il est au centre de toutes les attentions de la maison.

Ophélie Thiebault

Laquelle maman qui l’a cassé ?

Le petit garçon

Mémie !

Émilie

Menteur, c’est pas moi !

Voix off

Émilie et Ophélie se sont pacsées en 2004. Très vite, elles ont envie d’un enfant mais en France, la loi l’interdit. Alors, direction la Belgique pour une insémination artificielle. Mais à leur retour, les choses se compliquent !

Ophélie Thiebault

C’est moi qui l’ai porté donc je suis seule à être sur le livret de famille avec lui. Au jour d’aujourd’hui, avec la loi qui est celle de notre pays, on sait pas si demain, il m’arrive quelque chose, si ma compagne peut, pourra élever Sacha.

Voix off

Depuis quelques semaines, le couple a donc engagé un avocat et constitué un dossier. Leur objectif : obtenir une autorité parentale partagée.

Ophélie Thiebault

On a dû demander en fait des attestations à la sage-femme qui nous a suivies pour la préparation à l’accouchement, pour prouver que ma compagne était bien là dès le début du projet, à notre médecin traitant, la directrice de la crèche aussi…

Voix off

Une procédure longue, peu connue, qui aboutit rarement car sur le sujet de l’homoparentalité, la France est restée très conservatrice. Outre l’autorité parentale partagée très rarement accordée, les techniques de procréation médicalement assistée et l’adoption sont interdites pour les homosexuels. À la différence de nombreux pays en Europe : en Belgique, en Angleterre, aux Pays-Bas, en Suède, en Norvège et en Finlande où ces pratiques sont autorisées. Pour les associations, la France a des progrès à faire.

Philippe Rollandin, porte-parole de l’Association des parents gays et lesbiens (APGL)

Manifestement, il y a en ce moment un véritable blocage politique pour faire avancer les choses et en permanence, le monde entier nous rappelle qu’on est en retard, il y a régulièrement des condamnations de la France par la Cour européenne des droits de l’Homme.

Voix off

Dernier exemple en date, cette semaine, la Cour européenne s’est prononcée favorablement sur une adoption que la justice française avait refusée, un petit pas de plus pour les familles homoparentales.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :