CYBERCRIMINALITÉ

CLIQUEZ ICI pour voir la vidéo

VOCABULAIRE: INFORMATIQUE-INTERNET

TRANSCRIPTION:

Un recruteur

Bonne compétition à tous et bon appétit !

Voix off

Pizza et soda, quelques forces avant une nuit marathon. Ces 90 étudiants en école d’ingénieur s’apprêtent à passer un entretien d’embauche un peu particulier. Répartis en équipe, dispatchés dans des salles de réunion, de 22 heures à 7 heures du matin, leur mission : s’introduire et détecter les failles d’un système informatique le plus vite possible. Ces étudiants vont jouer au pirate du Net, au hacker comme on dit dans leur jargon.

Clément Rouault, Élève en école d’ingénieur informatique (EPITHA)

À la base un hacker, c’est un bidouilleur, c’est-à-dire que c’est quelqu’un qui cherche juste à comprendre quelque chose. Et donc, par exemple, démonter son frigo pour comprendre comment ça fait du froid, c’est du hacking. Mais, c’est vrai que regarder un site web pour comprendre comment il marche mal et essayer de rentrer dedans, c’est aussi du hacking.

Voix off

Décoder des mots de passe, s’introduire dans des comptes mail, décrypter des images, c’est illégal, mais ces étudiants doivent maîtriser ces techniques, car leur futur job sera de les contrer. Chaque jour, 1 million 500 mille personnes sont victimes d’une cyber-attaque. En Europe, 7 entreprises sur 10 ont déjà été piratées. Coût mondial de la cybercriminalité, 87,5 milliards d’euros par an. Alors, ce soir, cette entreprise espère détecter  les meilleurs pirates pour en faire des cyber-défenseurs.

Florent Skrabacz, Responsable sécurité du groupe « Steria »

Des cyber-défenseurs efficaces, il y en a, mais il n’y en a pas assez. Il y a beaucoup plus aujourd’hui de force d’attaque que de force de défense. Donc c’est devenu une priorité nationale, c’est devenu une priorité européenne, c’est devenu la priorité des entreprises.

Voix off

Dans le monde entier, entreprises et administrations préfèrent avoir les hackers dans leur camp. Ce jeune homme, ici interviewé sur une chaîne américaine, a piraté l’iPhone à 19 ans. Dans la foulée, il a été engagé par Facebook. Ici, un jeune hacker irlandais de 14 ans a rejoint Microsoft. Il y a deux ans, même le MI6, les services secrets anglais, organisait un jeu en ligne pour recruter les meilleurs d’entre eux. Aux États-Unis, un pirate sur quatre travaillerait pour le FBI.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :