• novembre 2017
    L M M J V S D
    « Oct    
     12345
    6789101112
    13141516171819
    20212223242526
    27282930  

QUELQUES TERMES D’ARTICULATION DIFFICILES.

 

Vous trouverez ci-dessous les termes d’articulation les plus difficiles. En effet, certains mots de liaison ne doivent pas être confondus avec d’autres. C’est le cas notamment de:

Voici quelques éléments d’explications pour vous aider:

A/ enfin/ finalement

A l’écrit, « enfin » permet simplement de terminer une énumération (= simple fin d’une suite chronologique). Il signifie « pour finir ».

Exemple: D’abord nous parlerons des transports aériens en France, puis des transports ferroviaires, et enfin dans une troisième partie nous ferons une comparaison entre les deux.

« Finalement » quant à lui n’est pas neutre. Il signifie « en fin de compte », « tout bien considéré ».
Il peut exprimer un retournement de situation, un fait auquel on ne s’attendait pas au départ.

Exemple: Au début je pensais que j’avais raté l’examen , mais finalement, je l’ai réussi!

(Remarque: dans les écrits scientifiques, c’est « enfin » que vous utiliserez le plus souvent, et non « finalement »).

B/par ailleurs/ d’ailleurs

« Par ailleurs » est neutre et permet simplement d’ajouter une idée nouvelle. Il signifie « d’autre part », « en outre », « de plus ».

« D’ailleurs » n’est pas neutre. Il vient renforcer l’idée donnée juste avant (parenthèse justificative, explicative). Il signifie (à peu près) « du reste ».

Exemples:

Il est vrai qu’il aime écrire. D’ailleurs, c’est assez normal puisqu’il vient d’une famille d’écrivains.

Elle ne l’apprécie pas beaucoup. D’ailleurs, elle le lui fait bien sentir.

(Remarque: la nuance entre les deux mots n’est pas facile, d’autant plus que parfois les deux sont possibles. Retenez simplement que pour les travaux scientifiques, vous n’aurez pour ainsi dire jamais à utiliser « d’ailleurs »).

C/ en effet/ en fait

« en effet » est souvent utilisé à l’écrit et permet d’expliquer plus précisément, de développer directement ce qui a été dit dans la phrase précédente. (Il répond à la question :  » Pourquoi ? « )

Exemple: Cette voiture est vraiment trop chère. En effet, elle coûte plus de 20.000 euros.

« en fait » signifie (à l’écrit) « en réalité ».

Exemple: Il avait dit que ces travaux de construction ne dureraient que deux mois. Mais en fait, ils ont duré quatre mois.

(A ne pas confondre bien sûr également avec « de ce fait », qui exprime la conséquence au même titre que « c’est pourquoi », « par conséquent » etc).

D/ certainement/ certes

« Certainement » signifie « sûrement ». Il est inséré dans la phrase.

Exemple: Il va certainement réussir son examen, car il a beaucoup travaillé.

« Certes » (langue soutenue) signifie « il est vrai que » et il sert à concéder un élément. Il est suivi d’un terme exprimant l’opposition/ la concession. (« Certes… mais » étant la construction la plus fréquente).

Exemple: Certes, les travaux ont été longs, mais le résultat en valait la peine.

E/ au moins/ du moins

« au moins » est concret. Il signifie « au minimum ».

Ex : Le trajet en train a duré au moins 10 heures !

Le montant de ce projet s’élèvera au moins à 500 000 euros.

« du moins » sert à atténuer ce qui précède:

Il n’est pas venu car il est malade. Du moins, c’est ce qu’il nous a dit.

Publicités

RÉDACTION À RENDRE LE JEUDI 5 OCTOBRE

Structurer_un_texte_ecrit._Les_articulateurs_logiques

 

EXPRESSION ÉCRITE: Vous venez d’arriver d’un pays africain où l’on parle la langue française. Dans un forum, vous raconterez votre expérience, sentiments éprouvés, valeurs trouvées au sein de la population. Quelle image aviez-vous de ce pays-là? A-t-elle changé après l’avoir visité? (225-250 mots)